Transport et manutention d’une maquette

Posté dans : Fabriquer une maquette
maquette d'architecture dans des chips de polystyrène

Emballer et transporter une maquette est quelque chose qui ne s’improvise pas. Par nature, une maquette est un objet fragile, c’est pour cela que le transport et le déplacement de celle-ci doit se faire de façon adéquate.

Lorsque l’on transporte une maquette, il est possible d’identifier deux types d’éléments extérieurs pouvant endommager celle-ci : les chocs/ vibrations et les conditions climatiques.

Image par Stux de Pixabay

Les chocs et vibrations

Une maquette est le résultat de l’assemblage d’une multitude de pièces. Les chocs, les chutes et les vibrations sont donc à proscrire, ces dernières ayant pour effet de détériorer la maquette. Il faut donc éviter le déplacement sur chariot si le sol n’est pas régulier, cela évite les vibrations.

Lors du transport, il faut veiller à ce que la caisse contenant la maquette soit fixée au véhicule. Cela a pour effet d’éviter les chocs dus aux différentes qualités du réseau routier.

Les détériorations engendrées par les chocs, les chutes et les vibrations pourront être irrémédiables en cas de casse ou réparables dans le cas d’éléments décollés.

illustration des températures adaptées à une maquette
Image par Geralt de Pixabay
Image par Geralt de Pixabay

Les conditions climatiques

Par condition climatique, il faut entendre principalement température et hygrométrie (taux d’humidité). Ces deux facteurs peuvent avoir une influence non négligeable sur l’intégrité d’une maquette.

Une maquette est généralement constituée de plusieurs types de matériaux (plexiglass, bois, carton, métal, …), avec des coefficients de dilatation thermique pouvant varier. Des matériaux assemblés et n’ayant pas le même coefficient de dilatation thermique ne réagirons pas de la même façon face a une augmentation ou une diminution de la température, ce qui entrainera des tensions, voire de la casse.

Idem pour l’hygrométrie: si celle-ci varie de façon importante, certains matériaux plus sensibles à ce facteur (bois, carton, …) auront tendance à prendre ou perdre du volume.

Les facteurs de condition climatique influent également sur l’intégrité des moyens d’assemblage, notamment sur les colles : celles-ci peuvent devenir plus fragile et cassantes.

transport d'une caisse en carton

Les solutions de transport et d'emballage

Afin de limiter au maximum l’impact des éléments extérieurs sur l’intégrité d’une maquette, il existe des solutions de transport et d’emballages adaptés.

La principale solution est la réalisation d’un emballage spécifique adapté à chaque maquette. Cet emballage peut être de différent type comme par exemple une caisse de transport ou bien un emballage de type « papier bulle ». Dans tous les cas, celui-ci aura été choisi et conçu de façon à protéger au mieux la maquette en fonction de ses caractéristiques et de sa destination.

Quoi qu’il en soit, le transport d’une maquette doit toujours se faire à plat. Un transport sur champs est à proscrire, il modifierait la répartition des charges sur le socle de la maquette.

Pour le transport, l’idéal est de faire appel à une société spécialisée dans le transport d’objet fragile et sensible. Missionner un transporteur professionnel est gage de sérieux mais aussi de sécurité.

De manière générale, le transport d’une maquette doit se faire dans son emballage d’origine, par le biais d’un transporteur professionnel et dans la mesure du possible, dans des conditions climatiques favorables limitant les risques d’endommager celle-ci.

Pour compléter, vous pouvez consulter notre article sur la conservation d’une maquette.